Musee de la Vie Romantique : l'atelier du romantisme

Musee de la Vie Romantique : l'atelier du romantisme

publié le 26 avril 2017 dans Expositions & Musées

Musee de la Vie Romantique : situé au 16, rue Chaptal, le lieu est tout proche de l'établissement les Plumes Hotel, au 10, rue Lamartine. D'un lieu à l'autre, l'inspiration est la même, qui célèbre le romantisme et ses figures les plus marquantes. Ancienne maison-atelier du peintre Ary Scheffer, le musée se visite comme une demeure patricienne chargée des souvenirs de ses hôtes les plus illustres, de George Sand à Delacroix.

La Nouvelle Athènes, république des arts et des lettres du romantisme

En juillet 1830, l'installation d'Ary Scheffer, peintre d'origine hollandaise, dans le quartier de la Nouvelle Athènes, témoigne de sa réussite. Face à la demeure d'habitation, le peintre fait construire deux ateliers : l'un fera office de salon, l'autre de lieu de travail. Dans son atelier-salon, Scheffer reçoit tous les artistes qui comptent alors : Delacroix, Paul Huet, Rossini, Tourgueniev. Et deux couples d'amants que Les Plumes Hotel aurait pu célébrer : George Sand et ChopinLiszt et Marie d'Agoult. Rénové par Jacques Garcial'atelier-salon accueille chaque année deux expositions temporaires. Depuis le mois de mars, un salon de thé installé dans la serre d'hiver offre aux visiteurs de Musee de la Vie Romantique rafraîchissements et collations.

Des collections en situation au Musée de la Vie Romantique

Les Plumes Hotel comme le Musee de la Vie romantique ont su retrouver "l'esprit des lieux" du romantisme. Le rez-de-chaussée est consacré au souvenir de George Sand, avec, dans le salon jaune, meubles et bijoux, et dans le salon bleu, ses fameuses dendrites, taches d'encre et pigments retouchés à la plume ou au pinceau. Accueillant le visiteur, le portrait de Charpentier montre George Sand dans tout l'éclat de sa beauté romantique, yeux profonds, larges bandeaux encadrant un ovale pur. Le moulage en plâtre de la main de Chopin exécuté par Clésinger vers 1847 émeut lui aussi : on y sent la nature frémissante du compositeur, à travers la finesse nerveuse des attaches.

Au premier étage, voici les toiles d'Ary Scheffer. "Le Grand Atelier de la rue Chaptal en 1851" par Lamme constitue un témoignage de première main. Il montre Scheffer mettant la dernière touche à sa grande toile "L'Amour divin, l'Amour terrestre".

Le Musee de la Vie Romantique et Les Plumes Hotel : une inspiration commune

Au Musee de la Vie Romantique, vous aurez l'impression de participer à l'une des nombreuses soirées données par Ary Scheffer qui réunirent les plus grands noms du romantisme. Les Plumes Hotel vous feront vivre une expérience similaire : chaque chambre recrée, par la décoration, l'univers sensible des amants les plus célèbres du XIXe siècle qui furent aussi des écrivains : George Sand et Musset, Victor Hugo et Juliette Drouet, Rimbaud et Verlaine.
D'un lieu à l'autre, faites donc de ces visites "A Sentimental Journey"…

 


Crédits photographie : Office du tourisme de Paris - Photographe Henri Garat

Retour aux articles