Picasso, inspirateur des plus grands

Picasso, inspirateur des plus grands

publié le 26 juin 2017 dans Expositions & Musées

L'exposition « Picasso mania », que l'hôtel les Plumes vous invite à découvrir au Grand Palais jusqu'au 29 février 2016, retrace la postérité du précurseur incontesté de la peinture moderne. Une première en France.

Un foisonnement exceptionnel

Il y a sept ans, lors d'une précédente exposition, Paris était partie en quête des précurseurs de Picasso. Cette fois, nous sommes conviés à croiser ses plus illustres devanciers à travers la confrontation entre certaines de ses œuvres majeures, comme Les Demoiselles d'Avignon et Guernica, et celles de grands noms de l'art contemporain, tels David Hockney, Jasper Johns, Roy Lichtenstein, Andy Warhol ou encore Jean-Michel Basquiat. Ce dialogue entre l'artiste espagnol et ses héritiers est d'un foisonnement exceptionnel puisque près de quatre cents œuvres sont offertes à la curiosité du public, dont un bon tiers signé de la main du maître.

Une influence déterminante

Tout ce qui touche à Picasso prend des proportions hors du commun à l'image du record du monde, atteint le 11 mai dernier chez Christie's, par un tableau de la série des Femmes d'Alger. Cette exposition ne déroge pas à la règle avec ses quinze salles gigantesques et ce parti pris d'accrocher les toiles cubistes de façon resserrée comme le faisait Picasso lui-même sur les murs de son atelier. L'ensemble donne une vision impressionnante de l'influence du génie de la peinture moderne sur ses descendants et de son rayonnement aux quatre coins de la planète.

L'anti star system

L'héritage est telle que l'homme est devenu tout à la fois un mythe, auquel on voue un culte, et un produit marketing vendu à toutes les sauces. Picasso s'en amusait déjà de son vivant, lui qui incarna toute sa vie la parfaite antithèse du star system, à l'image de l'autoportrait de 1901 qui ouvre l'exposition et le présente sous les traits d'un artiste farouche et foncièrement mélancolique. Un rendez-vous passionnant.

Photo : Grand Palais

Retour aux articles